Maison de la rando

GR65 Sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle entre Le Puy En Velay et Conques

Souvent appelé le Compostelle, la via Podiensis est une des voies historiques amenant à Saint-Jacques-de-Compstelle.

Partant du Puy-En-Velay, elle traverse des paysages et des lieux sublimes.

Sur ce chemin classé pour les randonneurs en tant que GR65, vous retrouverez de nombreux monuments de foi et des paysages variés.

Par ces voies, vous foulerez les pavés que de nombreux pèlerins ont bravés.

Les préparatifs pour fouler le Compostelle

Même si la difficulté est très modérée, il est primordial d’être bien organisé. Vous vous engagez pour un périple de plusieurs jours et la préparation vous aidera à réussir sans soucis.

Soyez sûr de votre matériel. Essayez-le avant d’enfiler les crampons. C’est le cas pour vos chaussures surtout. Ne vous lancez pas avec des chaussures neuves sous peine d’avoir des ampoules. Ajoutez des chaussettes de qualité.

Préparez bien votre périple. Vous êtes au bon endroit pour retrouver des étapes qui ne dépassent pas les 7 heures de marche. 

Nous ne pouvons vous promettre le soleil tous les jours. Considérez donc bien la météo avant votre départ.

N’oubliez pas de réserver vos nuitées à l’avance. Le chemin est très fréquenté et il serait dommage de ne pas trouver sereinement l’hébergement entre chaque étape.

Les pèlerins ont la possibilité de se munir de la créanciale, carnet qui vous permettra de marquer vos lieux de passage. Elle est remise à la sacristie du Puy ou après la messe hebdomadaire

Les 9 étapes entre Le Puy-en-Velay et Conques

Voici un découpage de ce parcours qui a ses adeptes. Un voyage des volcans d’Auvergne, au plateau de l’Aubrac, de la vallée du Lot au Rouergue.

Pour plus de lisibilité, les étapes sont présentées par les villes de départ et d’arrivée, suivies du nombre de kilomètres et du temps moyen de marche.

Retenez que pour vous repérer, tout le chemin est indiqué par une coquille jaune (parfois sur fond bleu). Sinon, vu que c’est un GR, ces indications sont enrichies de deux traits (blanc et rouge) propres aux chemins de Grande Randonnée.

Vous êtes bien évidemment libre d’adapter ces étapes si vous n’avez pas de point de chute prévu. En effet, il existe de nombreuses possibilités de logement tout le long du parcours.

Bon à savoir, si vous souhaitez voyager léger, un service de transport des bagages est disponible, notamment la malle postale

Attention, cette randonnée n’est pas possible toute l’année, voici une belle photo des activités pratiquées en hiver sur l’Aubrac! Nous ferons un article sur les activités à y pratiquer bientôt, mais ce ne sera certainement pas une randonnée classique! Voici un sport que je ne connaissais pas mais que je vois pratiquer sur l’eau d’habitude, l’Aubrac semble y être un spot connue par les passionnés, les plaques d’immatriculation venaient de toute la France.

C’est comme le kitesurf, mais sur la neige!

Première étape : Puy-En-Velay — Saint-Privat-d’Allier (23,5 kilomètres, 6 heures de marche)

Puy-en-Velay

Top départ de votre périple depuis la cathédrale du Puy-En-Velay.

Vous pouvez assister à la messe de bénédiction des pèlerins à 7 h avant votre départ.

Ensuite, vous passerez par l’église Romane du XIIe siècle de Saint-Christophe-sur-Dolaison, puis la Chapelle Saint-Roch de Montbonnet.

Puis, vous vous dirigerez vers le lac de l’Oeuf, qui est un ancien cratère et rappelle que l’on se trouve sur la terre des volcans d’Auvergne.

Cette première étape se termine à Saint-Privat-d’Allier et son église romane. Ce village surplombe l’Allier avec de magnifiques falaises volcaniques.

Du Puy-en-Velay au Saint-Privat d’Allier, plusieurs chambres d’hôtes, gîtes s’offrent à vous. « L’accueil randonneurs, bar l’Acrobate, l’Abri du Jacquet, la Maison au Loup, les Capucins et autres…. ».

Deuxième étape : Saint-Privat-d’Allier — Saugues (19 kilomètres, 5 h 30 de marche)

Saugues

Sur cette étape, vous allez profiter des beautés des gorges de l’Allier.

Vous croiserez la Chapelle de Rochegude, vestige du château et dominant l’Allier. C’est un point de vue mémorable.

Puis c’est la Chapelle de la Madeleine qui marquera cette étape. Troglodyte, elle se trouve à Monistrol-d’Allier.

Enfin, vous traverserez le Gévaudan qui regorge de mythes avec notamment la Bête qui rôde peut-être encore avant votre arrivée à Saugues.

La Tour des Anglais est le lieu à voir lors de votre étape.

20,2 km lient Saint-Privat-d’Allier à Saugues et sur ce long parcours se situent le gîte d’étape et de séjour communal, le gîte Itier Martins, la Margeride et le chalet du pèlerin.

Troisième étape : Saugues — Saint-Alban-Sur-Limagnole (29 kilomètres, 7 heures de marche)

C’est l’étape la plus longue qui vous amène sur le territoire de la Margeride qui offre d’innombrables plaines et forêts.

À Grèzes, prenez le temps d’admirer la tour de Clauze, un sublime donjon octogonal du XIIIe siècle.

Petite halte au domaine du Sauvage où de nombreux pèlerins s’arrêtent. Vous pouvez réduire grandement cette étape si vous avez plus de temps en séjournant ici.

Puis au col de l’Hospitalet, ancien endroit où s’érigeait un hôpital pour les pèlerins, se trouve la chapelle Saint-Roch.

Pour finir, dans la ville étape, retrouvez la forteresse médiévale du château de Saint-Alban. Il vous fera voyager hors de la Lozère de par son architecture et ses couleurs.

Le Sauvage Gévaudan est l’hébergement le plus prisé sur l’étape Saugues-Le Sauvage.

Quatrième étape : Saint-Alban-Sur-Limagnole — Aumont-Aubrac (20 kilomètres, 5 h 30 de marche)

Les célèbres vaches Aubrac

Cette étape vous amène aux portes de l’Aubrac.

Lors de votre passage dans le hameau des Estrets, ressourcez-vous à l’église Saint-Jean-Baptiste de Fontans.

Puis, parcourez les champs et traversez les ruisseaux pour arriver au village étape renommé pour son prieuré.

Ne passez pas non plus à côté de l’église Saint-Étienne qui allie art roman et baroque.

Aumont Aubrac (attention, le nouveau nom sera peut-être Terre de Peyre) est un beau village très dynamique. Vous y trouverez tout pour manger et dormir, mais également un très beau magasin de couteau et cadeau (maison Benoit) ainsi qu’un magasin d’équipement pour les randonneurs du nom de Aubrac-randonnée (site)

Chemin faisant, la ferme du Barry, les sentiers fleuris et la route d’Aubrac sont les gîtes d’étape sur le parcours Le Sauvage à Aumont-Aubrac.

Cinquième étape : Aumont-Aubrac — Nasbinals (26,5 kilomètres, 7 heures de marche)

Le plateau de l’Aubrac offre ses beautés tout au long de cette étape ondulée. 

Profitez des lumières et de la mixité des paysages qui se présentent pour arriver à Nasbinals.

Le village étape vous fera découvrir l’église Sainte-Marie de Nasbinals érigée au XIe siècle.

Le parcours d’Aumont-Aubrac à Nasbinals compte 5 gîtes d’étapes. Le gîte d’étape « Au bon repos du pèlerin », le centre d’accueil  NADA, le Gîte communal, le gîte d’étape « la grappière », le gîte d’étape « le sorbier ».

Sixième étape : Nasbinals — Saint-Chely-d’Aubrac (17 kilomètres, 4 h 30 de marche)

Petite étape, mais étape prestigieuse. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Prenez le temps de visiter le village d’Aubrac au cœur du plateau du même nom. Ce village regorge de trésor et vous pourrez ensuite reprendre votre route à travers le plateau jusqu’au village étape de Saint-Chely-d’Aubrac.

Son Pont des Pèlerins, passage remarquable de la prochaine étape et son église sont des lieux incontournables de ce village typique de l’Aubrac.

Etape incontournable, Chez Germaines, goutez y la tarte aux myrtilles.

De Nasbinals à Saint-Chély-d’Aubrac, les 16,5 km sont répartis sur plusieurs hébergements que sont le Camping Municipal de Nasbinals, l’Ecologite Sarbonnel, le Gîte communal chez Fanny et Jérémy, le relais Saint-Jacques.

Septième étape : Saint-Chély-d’Aubrac — Espalion (25,5 kilomètres, 6 heures de marche)

Espalion

Après la traversée de L’Estrade, Saint-Côme-d’Olt sera une halte obligatoire.

En effet vous retrouverez une splendide église gothique.

Puis direction, le long du Lot, vers le village étape d’Espalion qui marque la sortie de l’Aubrac et l’entrée dans le Rouergue.

De Saint-Chély-d’Aubrac à Espalion, on trouve 3 gîtes d’étape sur le chemin : Au fil de l’eau, gîte du pont vieux, la halte Saint-Jacques, Saint-André

A lire aussi : Top 5 des applications mobile pour la randonnée

Huitième étape : Espalion — Golinhac (27,5 kilomètres, 6 h 30 de marche)

Estaing

Longue étape qui commence par le Pont-Vieux d’Espalion en direction d’Estaing.

Ce village sublime avec son château, son pont gothique et surtout son centre-ville médiéval regorge de merveilles.

Toujours le long du Lot, vous rejoignez Golinhac.

Sur l’étape d’Espalion-Estaing, les hébergements présents sur le parcours sont : le gîte communal, l’hospitalité Saint-Jacques.

Neuvième étape : Golinhac — Conques (21 kilomètres, 5 heures de marche)

Conques

Sur le chemin, prenez le temps de visiter le village authentique d’Espeyrac.

Puis direction Senergues, qui vous éloigne du Lot en direction de Conques.

Enfin l’arrivée à l’étape finale. Rendez-vous à l’abbaye de Conques après avoir apprécié le Pont des Pèlerins.

Sur l’étape d’Espalion-Estaing, les hébergements présents sur le parcours sont : sur l’étape d’Estaing à Golinhac il y a la chambre d’hôtes le gîte de Fonteilles, le gîte d’étape ‘’le petit St Jacques’’ et le gîte d’étape ‘’ L’orée du chemin’’.

 

Voici un découpage pour suivre les foulées des pèlerins sur le parcours de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Libre à vous de moduler les étapes si vous souhaitez en raccourcir certaines pour profiter plus sereinement des magnifiques lieux, riches en histoire qui s’offre à vous.

 

Pour continuer, la prochaine étape est celle entre Conques et Cahors

Exit mobile version