Le drone en randonnée, 4 étapes à suivre avant de l’utiliser

Le drone en randonnée, 4 étapes à suivre avant de l’utiliser

01/11/2021 0 Par BERTRAND

Les randonnées sont toutes uniques et nos yeux sont notre plus bel outil pour les immortaliser. Rien ne pourra remplacer le fait de profiter avec nos sens. Mais immortaliser une randonnée, un lieu, grâce à une photo et une vidéo reste un très bon moyen de partager votre vécu. La vidéo, et surtout le drone en randonnée permet de traduire au mieux les sensations et les endroits. 

De plus en plus de sociétés proposent des appareils petits, légers et robustes. Leur encombrement n’est plus un problème. Le drone en randonnée permet alors d’observer des endroits grandioses et de rendre compte au mieux de la spécificité du lieu (composition, altitude, difficultés, etc.). Mais avant de l’utiliser, voici 4 étapes de préparations. Ces dernières peuvent être appliquées avant chaque sortie.

L’entrainement

Avant d’utiliser le drone en randonnée, l’appareil doit être parfaitement maitrisé. Vous ne pouvez pas filmer la cime des arbres ou un lac sans connaitre sur le bout des doigts votre drone. Sinon c’est la casse assurée. 

Pour s’entrainer, rien de mieux qu’un grand terrain dégagé. Volez autant de fois que vous pouvez. Apprenez à appréhender les risques, à piloter grâce à l’écran ou bien à vue. Les virages, les montées et descentes doivent être maitrisées. 

Le vol à l’oeil est le plus compliqué à maitriser. Surtout lorsque vous faites revenir l’appareil vers vous et que les commandes « droite/gauche »sont inversées. 

Découvrez les limites de votre drone. Le manque de batterie doit être reconnu afin d’éviter une panne. Certains modèles proposent des équipements anticollisions, des retours au point de départ. Il est bon de les découvrir. 

La prise en main peut être laborieuse. Il ne faut pas se décourager. Afin de progresser plus rapidement, vous pouvez vous aider d’applications de simulation de vol sur smartphone. Ces applications n’ont pas besoin d’être parfaitement réalistes. Tant que vous améliorez vos capacités de manipulations.

Connaitre la réglementation pour pratiquer du drone en randonnée

Avec l’explosion de la vente de drone, des législations strictes sont apparues pour encadrer les pratiques et éviter les abus. Il est indispensable de se renseigner sur les pratiques autorisées ou non avant chaque vol. Chaque région du monde a sa propre législation. Vous retrouverez les règles sur les sites des gouvernements nationaux. Nous expliquerons dans un article les restrictions en France et les outils à connaitre pour les retrouver facilement. Comme le geoportail drone, cette carte utile afin de connaître les restrictions d’altitude. 

Connaitre la législation en vigueur vous permettra d’éviter des confiscations, des amandes voir des jugements. 

Avoir du matériel en bon état et entretenir son drone

Ces deux points sont très importants. Une batterie abîmée peut se révéler dangereuse si elle rend l’âme lors d’un vol. Des hélices abîmées peuvent user prématurément la batterie. Un joystick de télécommande détérioré peut rendre l’expérience dangereuse et désagréable.

La nécessité de tenir son appareil en bon état est importante, autant pour le drone en lui-même que pour la sécurité des autres personnes qui vous entourent. 

L’entretien du drone est donc indispensable. Nous pensons ici au fait de changer les hélices avant qu’elles soient abîmées. Mais également le fait de transporter le drone dans une sacoche adaptée et le protégeant. Si ce n’est pas le cas, votre appareil volant ne volera pas longtemps.

Connaitre les conditions de vol et ne pas les sous-estimer

Ce conseil est à appliquer avant chaque vol. Comme lors d’une randonnée pédestre, les conditions climatiques doivent être connues. Il serait compliqué de faire revenir le drone sous une pluie de plus en plus intense. 

De nombreuses applications de météo en temps réel peuvent être utilisées afin de minimiser les risques. 

Enfin, comme lors d’une randonnée, il sera important de ne pas sous-estimer les conditions météorologiques. En effet, si le vent souffle, ne sous-estimez pas sa force. Il serait dommage de récupérer son drone au sol après une bourrasque importante. 

Tous ces conseils peuvent donc être appliqués à chaque sortie. L’entrainement, où vous remémorer les sensations est important. Lire les réglementations locales est indispensable. L’entretien de votre appareil servira sa longévité. Enfin, l’utiliser dans de bonnes conditions vous apportera de bons souvenirs. Le drone en randonnée va vous séduire.