Le hamac de randonnée : ce qu’il faut savoir

Le hamac de randonnée : ce qu’il faut savoir

03/01/2022 0 Par BERTRAND

Imaginez-vous dormir, suspendu entre deux arbres, après une longue journée de marche. L’aventure à l’état pur. Certaines populations d’Amérique Centrale et du Sud utilisent quotidiennement le hamac et ne dort jamais sur le sol. Depuis quelques années, le hamac de randonnée apparait sur le devant de la scène.
De nombreux développements permettent d’en faire une réelle alternative à la tente ou au refuge. La promesse est alléchante. Découvrez avec nous le hamac de randonnée.

Le hamac, un lit nomade

Nous appelons hamac ce tissu suspendu, d’un bout à l’autre, à deux arbres, deux parois ou encore à support. Il sert de lit pour dormir la nuit ou se reposer. En Europe, il est plus souvent associé à une sieste ombragée. Mais de nombreuses populations sud-américaines l’utilisent quotidiennement. Notamment celles nomades des forêts tropicales qui apprécient sa facilité de montage et son confort.
Il peut être fabriqué dans différentes matières, telles que la toile ou le filet et peut être renforcé par des barres.
Il existe de nombreux types de hamacs, et vous en trouverez aussi bien pour une, deux personnes ou encore des formats familiaux.

A lire également : 4 raisons de préférer le porte bébé dorsal

Le hamac de randonnée, des avantages considérables

Ce type de lit, encore méconnu, possède cependant des avantages qui peuvent améliorer le quotidien d’une randonnée. A condition de ne pas traverser un désert sans forêt ni roche pour l’accrocher… Voici quelques quelque-uns de ses avantages :

  • Vous pourrez considérer dormir sur des terrains rocailleux, en pente, la ou votre tente et votre dos ne supporterait pas la nuit ;Vous dormirez toujours de la même manière, sans jamais vous soucier du type de sol, son humidité etc ;
  • Dormir à la belle étoile n’aura jamais été aussi simple ;
  • Vous pourrez espérer dormir caché des regards indiscrets, dans des endroits peu accessibles et peu connus pour le bivouac.
  • En terme de poids, vous gagnerez à porter ce bout de tissu et de cordes plutôt qu’un sac de tente. Et son montage reste plus simple.
  • Les intempéries ne seront pas un problèmes grâce à l’utilisation de bâches de protections également appelées Tarps.
  • Dites adieux à la plupart des insectes, et protégez vous deux tous les autres grâce aux moustiquaires développées pour cet usage.

Des positions confortables, et plus physiologiques

Lorsque votre hamac est bien placé, les études tendent à montrer que votre corps est mieux maintenu et peut mieux se reposer. Notamment le dos, élément essentiel d’une randonnée pédestre. Le léger balancement a également fait l’objet de recherche et il s’avère être très bénéfique au sommeil profond. Voilà donc de quoi recharger vos batteries.

Vous serez naturellement amenés à dormir sur le dos. Mais pas uniquement. Si votre hamac de randonnée est assez détendu, vous pourrez profiter de dormir sur le coté. Lorsque la courbe du hamac est parfaite, positionnez vous dans la diagonale et votre corps sera à plat.
C’est un habitude à prendre, mais une fois que vous l’aurez, vous serez comblés.

Comment préparer son hamac ?

Vous l’aurez compris, le confort dépend surtout de la tension et de la courbe de votre hamac. En général, pour les habitués, plus il est relâché, meilleur sera la confort. La tension dépendra de vous, et vous préférerez peut-être d’être mieux maintenu. Mais vous remarquerez rapidement la différence. Pour dormir de la meilleure des manières, respectez ces quelques conseils.
Pour trouver la bonne courbe, rien de plus simple. Une théorie partagée par un grand nombre d’utilisateur voudrait que vous preniez la distance entre vos deux arbres. Vous la divisez par deux et vous obtiendrez la hauteur d’accroche des deux côtés.

Par exemple : Si 4 mètres séparent vos deux arbres, accrochez les deux bouts à 2 mètres de hauteur.

Vous serez le plus souvent amenés à placer votre hamac de randonnée entre deux arbres. Et mieux vaut les prendre plus éloignés que proches afin d’obtenir une belle courbe confortable.
L’attache doit être solide, mais doit pouvoir se détacher aisément. En termes de noeuds, vous pourrez utiliser des noeuds classiques tels que le noeud plat dans le cas où vous avez deux cordes, et le noeud de chaise dans le cas d’un monobrin. Le noeud de grappin est aussi très souvent utilisé.

Ces 3 noeuds sont faciles à apprendre et à mettre en pratique. Ils ont notamment la particularité d’être solides tout en permettant de les défaire facilement à la main.

Avec le hamac de randonnée, vous découvrirez une nouvelle manière de voyager, proche des éléments.