GR20 Corse : l’essentiel des choses à savoir sur ce trek!

GR20 Corse : l’essentiel des choses à savoir sur ce trek!

06/11/2020 0 Par BERTRAND

D’une distance totale de 180 km, le sentier de GR20 en Corse est l’un des sites de randonnée les plus fabuleux du monde. Aussi effroyable que les longues traversées américaines, ce sentier de trekking est un parfait exemple de contraste en mer et montagnes. Il est de nature à plonger les touristes qui s’y osent dans un décor incroyablement grandiose. Et si vous souhaitez garder des souvenirs inoubliables de GR20 en Corse, alors, il vous faudra bien vous informer sur le parcours, ses étapes et refuges et les conseils pour le réussir.

Ce qu’il faut savoir généralement sur le trek GR20

Le GR20 Corse est un parcours de 180 km pour 11 000 mètres de dénivelé, ce qui fait de lui l’une des feuilles de route pour randonnée les plus difficiles de l’Europe. Vous serez amenés à cheminer sur un circuit en dents de scie continues, rocheux et très escarpé exigeant l’utilisation des mains. Cette promenade se déroule généralement en 15 étapes programmées entre deux refuges protégés. En fonction du niveau de randonneurs, cela constitue environ 5 à 7 heures de marche quotidienne sur une durée de 16 jours. Il n’est pas exclu que les plus intrépides ou les plus aguerris parviennent à doubler ou même tripler ces étapes. GR20 Corse, c’est également une succession de sommets aiguisés et des massifs montagneux traversant diagonalement cette « île de beauté » pour une vue à la fois fascinante que redoutable.

A lire aussi : Comment se préparer pour faire le GR20

Quels sont les étapes et les refuges de GR20 Corse ?

Comme nous venons de le souligner, les étapes GR20 sont au nombre de 15 en moyenne en commençant par Calenzana et se présentent comme suit :

  • Calenzana – Orto di u Piubbu avec une altitude de 1295 m qui indique de véritable grimpée pouvant occasionner des ampoules. Mais au-delà, elle vous assure une excellente vue sur Calvi et la mer avec une traversée magique de forêt. (6 h 15 de temps moyen de parcours) ;
  • Orto di u Piubbu – Carozzu (les montées et descentes se succèdent avec un dénivelé de 871 m pour 6 h 30 de durée de parcours) ;
  • Carozzu – Ascu Stagnu (préparez-vous à faire face à un dénivelé positif de 760 m et un dénivelé négatif de 608 m pendant environ 6 h 30) ;
  • Ascu Stagnu – Tighjettu (c’est l’une des étapes les plus légendaires et les plus intimidantes avec 1000 m de dénivelé positif et 781 m de dénivelé négatif en 7 heures) ;
  • Tighjettu – Ciottuli di i Mori (4 heures avec de faibles dénivelés + 607 m/-299 m) ;
  • Ciottuli di I Mori – Manganu (8 heures avec un dénivelé annoncé + 626 m/-926 m pour découvrir le lac de Nino et les pozzine et les fameuses pelouses spongieuses qui les entourent) ;
  • Manganu – Petra Piana (6 h 30 de marche avec un dénivelé positif de 830 m et un dénivelé négatif de 589 m pour arriver au refuge de Petra Piana) ;
  • Petra Piana – L’Onda (5 heures avec un dénivelé + 490 m/-900 m) ;
  • L’Onda – Vizzavona (6heures avec un dénivelé négatif est de 1221 m alors que le dénivelé positif est de 710 m) ;
  • Vizzavona – Capanelle (5 heures avec un dénivelé + 890 m/-224 m) ;
  • Capanelle – Prati (6 h 15 avec un dénivelé + 838 m/-584 m) ;
  • Prati – Usciolu (5 h 15 avec un dénivelé +657 m/-747 m) ;
  • Usciolu – Asinau (entre 7 et 8 h 30 de temps avec un dénivelé le plus haut de 1234 m)
  • Asinau – Paliri (6 h 30 avec un dénivelé + 408 m/-904 m sans oublier la variante alpine)
  • Paliri – Conca (5 heures avec un dénivelé + 123 m/-926 m).

Quelques conseils pour réussir votre GR20 en Corse

GR20 Corse, c’est la possibilité de vous baigner à près de 2000 m d’altitude et de manger de bonne viande et du fromage au quotidien. Pour réussir, les conseils suivants vous seront très utiles :

  • sachez que sa zone Nord est la plus technique et la plus difficile à l’inverse de la zone Sud qui reste la moins accidentée ou tourmentée. Vous avez donc la liberté de choisir le sens qui vous convient pour commercer. En tenant compte de la fatigue qui peut s’accumuler pendant des jours, il est conseillé d’opter pour le sens nord-sud. Autrement, c’est-à-dire dans le sens sud-nord, vous serez déjà assez fatigué avant d’arriver aux passages techniques qui seront encore plus ardus ;
  • entrainez-vous suffisamment avant de vous lancer dans l’aventure ;
  • évitez de vous reposer dans les descentes, car elles sont plus compliquées que les montées ;
  • bien choisir votre sac à dos, votre veste de protection et surtout vos chaussures de randonnée en tenant compte des critères de confort, maintien du pied, adhérence de semelle, imperméabilité/respirabilité, le poids…
  • ne sous-estimez pas la consommation d’eau et buvez régulièrement ;
  • mangez riche et varié en favorisant les glucides à ratio glycémique bas (pains, pâtes, abricots secs, noix de pécan, noix de cajou, patate douce…) ;
  • évitez les repas trop gras, trop salés ou trop sucrés.