Comment j’ai appris a randonner seul

Comment j’ai appris a randonner seul

21/05/2020 0 Par Bertrand

Près de deux mois dans ma maison en France sont passés. Deux mois que j’ai vécu tout seul dans un petit chalet en bois dans un coin tranquille quelque part dans l’est de la France. Tout autour de moi, il n’y a que des forêts et des champs. La plupart des autres maisons de la région servent principalement de maisons de week-end et de vacances. Vendredi soir, les voitures de la ville arrivent, et dimanche soir, elles repartent. Puis le calme s’installe.

Randonner seul, ça s’apprend

Je ne suis pas une personne solitaire et je ne veux pas l’être. J’aime m’entourer de gens, je suis heureux et reconnaissant que chez moi, certains de mes proches m’attendent toujours à bras ouverts, peu importe le temps que j’ai passé sur la route. Pendant mes randonnées, j’essaie également de rester en contact au moins un peu régulièrement, via Whatsapp, Facebook ou par téléphone.

Je devrais probablement prendre contact plus souvent, mais il est souvent trop facile pour moi de me perdre dans mon propre monde. Mais jusqu’à il y a quelques années, je faisais partie de ces gens qui disaient qu’ils ne pourraient jamais voyager seuls parce qu’ils n’auraient personne avec qui partager toutes les merveilleuses expériences. Je me souviens quand je suis allé au cinéma seul pour la première fois à l’université et que j’ai eu l’impression d’avoir escaladé l’Everest en solo. Aller seul dans un café ou un restaurant était presque impensable, je n’aurais pas su où aller avec moi, mes yeux et mes pensées.

À un moment donné, les premières randonnées se sont faites seules, lorsque le chien et moi avons gravi quelques sommets le week-end. Puis le premier voyage en solo pour faire le GR20 en Corse comme souvent, car personne n’avait le temps et je devais prendre des vacances. J’étais terriblement excité par toutes les choses que j’ai dû affronter en Écosse sans aucune aide. Mais en même temps, je ressentais déjà une certaine fascination pour le sentiment agréable d’avoir fait face à toutes ces choses par moi-même avant même de partir.

À lire : le top 5 des randonnées à faire dans les Pyrénées françaises

Le chemin a été long jusqu’à ce que je puisse vraiment randonner seul sans me sentir seul. Pour être précis, le processus se poursuit à ce jour, et ne sera probablement jamais complètement terminé. J’ai dû aborder lentement tous les grands et petits défis que cette façon de voyager comporte. J’ai dû la pratiquer encore et encore au fil des ans, car je ne suis vraiment pas née pour voyager et randonner seul. Même aujourd’hui, je me sens encore parfois seul, je crois qu’il n’y a pas moyen de s’en sortir. Mais ce sentiment ne se produit que relativement rarement et disparaît généralement rapidement. Parce que j’ai appris à accepter simplement le sentiment et à me rappeler dans ces moments-là que ce n’est que cela, un sentiment, et non un état. Et que c’est quelque chose de grand et d’incroyablement précieux que d’être soi-même. Même si parfois, ce n’est pas ce que l’on ressent.

Le sac à dos lorsqu’on randonne seul

Tout d’abord, vous devez décider quels bagages vous voulez emporter avec vous. Pour savoir quelle est la meilleure valise ou le meilleur sac, vous devez réfléchir à ce que vous devez exactement préparer, à la durée de votre voyage et à l’endroit où il vous mènera. Les ne sont pas recommandées lorsque vous faite des randonnées dans la nature, elles n’ont pas beaucoup de sens. Lorsque vous cherchez le bon sac à dos, vous devez prendre en compte la taille, la direction de chargement (en haut ou à l’avant), les sangles, le poids et la fonctionnalité. Vous devez aussi absolument pouvoir avoir un kit de survie avec vous. Lorsqu’on voyage seul, il faut pouvoir gérer n’importe quelle situation et le kit de survie permet de vous soigner (en savoir plus sur les kits de survie), de faire du feu, de fabriquer un abri et bien d’autres choses encore. Il y a bien sur d’autres éléments pour survivre en pleine nature à avoir avec soit pour pouvoir faire de longues randonnées.

Utiliser tout l’espace de stockage de son sac de rando

Si vous voyagez seul, vous rencontrerez sans doute beaucoup d’autres voyageurs qui pourront vous aider, mais vous serez généralement seul lorsque vous vous allez randonner. C’est pourquoi vous devez utiliser tous les espaces de rangement possibles pour réduire au maximum la taille de vos bagages afin de pouvoir les transporter plus facilement.

N’oubliez pas que vos bagages comportent de nombreux petits espaces que vous pouvez remplir intelligemment. Prenez vos chaussures, par exemple, elles sont idéales pour ranger une petite bouteille, des sous-vêtements ou d’autres petits objets. 

À lire : Le matériel indispensable pour une rando

Si vous voyagez avec un partenaire, les espèces et les cartes de crédit sont généralement partagées entre vous deux. Toutefois, si vous voyagez seul, vous devez toujours veiller à ne pas avoir toutes vos finances dans votre portefeuille  au cas où il serait perdu ou volé. Il est fortement recommandé de garder la plupart de votre argent dans une ceinture sous vos vêtements et de ne garder l’argent liquide dans votre portefeuille que pendant une journée.

Vous devez également avoir une réserve d’argent liquide d’urgence dans un endroit inaccessible de votre corps, comme une chaussure, une chaussette ou un soutien-gorge. Car on peut facilement perdre des affaires lorsqu’on pratique la randonnée.